Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du janvier, 2018

Scientia potentia est

Si savoir c'est pouvoir, les indigents ne sont pas près de reprendre du poil de la bête et de se sortir de leur situation merdique. Non seulement le fossé, on le sait, ne cesse de se creuser entre les pauvres et les richissimes, mais en plus, seuls les opulents, les riches entreprises et la fameuse classe moyenne intéressent les décideurs, les politiciens et autres puissants acteurs de l’économie.

À ce propos, le philosophe Alain Deneault écrit, dans Politiques de l’extrême centre (Lux, 2016) : « Il n’y aurait lieu d’exister diversement que dans la "classe moyenne". Ainsi, un lecteur assidu de La Presse ou un fidèle de Radio-Canada ignore toujours de quoi est fait le quotidien d’un assisté social au Québec. Comment se débrouille-t-on avec un revenu de 623 dollars par mois, qui plus est dans le mépris généralisé? »

On l’expliquerait volontiers, mais la réalité est, justement, que tout le monde s’en fout éperdument. L’indifférence, voilà la réelle violence.

J’ajouterais p…

Histoires de folles et de génies

Si une femme a du génie, on dit qu’elle est folle.  Si un homme est fou, on dit qu’il a du génie. - Louky Bersianik (1930-2011)
C’est bien connu, les hommes qui possèdent un talent exceptionnel dans un domaine quelconque sont d’emblée perçus comme des génies, généralement identifiables à leur nom seul; Newton, Beethoven, Darwin, Einstein, Freud, nommez-en, la liste est plutôt longue.

On y ajoutera Steve Jobs (qui avait d’ailleurs exigé d’avoir le même biographe qu’Einstein, Walter Isaacson), Stephen Hawking, Elon Musk, et bien d’autres encore, célébrés partout pour leurs idées « révolutionnaires » - certaines complètement absurdes, comme investir des milliards de dollars pour aller sur Mars alors que la Terre périclite, mais bon, c'est lui le génie ça l'air.

Du côté des femmes toutefois, ça se gâte. Outre Marie Curie, il est difficile de nommer des femmes reconnues génies par ses pairs. L’Histoire (His story) les a souvent écartées, discréditées ou ignorées, lorsque leur nom a…

Les narcissiques sont parmi nous

Le propriétaire de l’immeuble miteux où j’habite dans Hochelaga-Maisonneuve (aka Hochelag’) est un homme qui vit miraculeusement sans colonne vertébrale dans l’ouest de la ville. Le « boss icitte », celui qui mène la baraque, c’est Arnold, le concierge, un être imbuvable qui débute beaucoup trop de phrases par « chu pas raciste, sauf que… » avant de vous balancer des énormités à propos des « races pis des importés ». « On dit des immigrants, colon, de nouveaux arrivants. » Évidemment, Arnold ne m’entend pas. Il n’écoute personne d’ailleurs, sauf sa propre voix brulée par le tabac, l’alcool et l’ignorance.

Depuis plusieurs mois déjà, je mène auprès de cet énergumène une dérisoire étude socio-psychologique sur les comportements narcissiques, live, in vivo, à l'étage supérieur de la bâtisse ainsi qu’à travers le mur mitoyen qui sépare nos appartements, de minuscules 3 ½ que j’appellerais plutôt des 2 ¼, mais qu’importe.

Car en plus d’être raciste, le pauvre homme est définitivement n…

« Avancez par en arrière svp »

La liste s’allonge inlassablement. Les grosses têtes continuent de tomber. Dans le sillage de l’ouragan Harvey Weinstein, on a vu des gros noms s’effondrer, tombés un à un comme des mouches: Eric Salvail, Gilbert Rozon, Kevin Spacey, Terry Richardson, Al Franken, Louis C.K., Charlie Rose, Matt Lauer, Dustin Hoffman, James Levine, pour ne nommer que ceux-là, et, plus récemment, à la fin de l’année 2017, le piètre chef d’orchestre Charles Dutoît.

Et ça continue. (Bonne année 2018).

Deux cadres « supérieurs » de la compagnie Vice ont été suspendus, un directeur de théâtre de Toronto fait face à des allégations d’agression sexuelle et de harcèlement, et le directeur du New York City Ballet, Peter Martins, a annoncé « sa retraite » suite à des allégations d’inconduite sexuelle, après des décennies d’impunité et un conseil d’administration qui préférait détourner le regard.

Et ma boule de cristal 2018 me dit que le grand ménage est loin d’être terminé. Comme disait le chauffeur d'autobus…

Les femmes sont des êtres humains – 5 nov 1906

On l’a dit, féminisme a été le mot de l’année 2017 (voir Féminisme, le mot de l’année?). Mais revenons néanmoins sur cette « notion radicale que les femmes sont des êtres humains ».
5 novembre 1906 
Lundi 5 novembre 1906 fut un grand jour pour Marie Curie. Cette journée-là en effet, dès 13h30, Marie Curie (née Marya Sklodowska) devint la première femme professeure à la Sorbonne, étant bien entendu la seule compétente à pouvoir dispenser le cours de physique de son mari, Pierre, décédé accidentellement plus tôt cette même année.

Pour saisir l’ampleur de l'événement, il faut savoir que Marya Sklodowska avait dû quitter son pays natal en 1891 afin de poursuivre des études supérieures, interdites alors aux femmes en Pologne (Royaume du Congrès sous la tutelle russe). Pendant quelques années, Marya et de nombreuses femmes, dont sa sœur Bronya qui devint quant à elle médecin, fréquentèrent « l’Université volante », une organisation clandestine, créée et dirigée par une femme, qui dispen…